Festival 2024

 

SOUTENIR LE FESTIVAL – Faites un don sur HelloAsso Le festival a besoin de vous face au désengagement des structures publiques.

 

ÉDITO 2024

La poésie est vivante et nous réinvente. Pendant trois jours, rencontrez, découvrez, participez ! Assistez à la remise du Prix poésie des collégiens. Lisez et savourez la revue d’art et de poésie Résurgences qui accompagne désormais le festival et fête son 1er numéro. Rencontrez les poètes invités : Orcy De Travers, Hervé Martin, Alain Marc et Mario Urbanet. Découvrez la poésie sous toutes ses formes: photographie, arts visuels, rencontres, spectacles, ateliers… Participez aux ateliers pour petits et grands et venez dire, lire, chanter au Café poésie, une scène ouverte pour tous.

LA REVUE D’ART ET DE POÉSIE « RÉSURGENCES ».

Elle réunit poèmes et proses, articles d’entretiens et de rencontres, photographies, reproductions d’œuvres d’art. Une revue étroitement liée au festival qui soit autant Source qu’Échos. Cette revue permettra de porter au-delà du temporel de son déroulement, les retentissements du festival. Et près des voix des auteurs invités, elle rassemblera celles d’autres poètes par l’ouverture de ses pages à des propositions de textes soumises au comité de lecture. Nous avons invité le photographe Pascal Granger et la collagiste Thaddée à accompagner de leurs photos et collages les pages de ce premier numéro. Et vous découvrirez également un entretien avec Sylvie Dadoun, l’initiatrice du festival, celui de notre rencontre avec TRAVERSES, le club poésie de Gif-sur-Yvette et des notes « d’écoute » des Cédés de la Parole enregistrée de L’Académie Charles Cros. Bonnes découvertes ! Sylvie Dadoun et  Hervé Martin.

Commander la revue par mail : contact@tapisvolant.org. Prix de vente : 13 € + 4 € de frais de port. Possibilité de l’acheter via la billetterie et de la retirer au Château de Belleville pendant toute la durée du festival.

ACHETER-RESERVER LA REVUE

 

EXPOSITIONSOuverture des expositions le vendredi 22 mars à 18h et tout le week-end selon les horaires du programme.

LE LIVRE PAUVRE

 Il y a 20 ans, le poète et critique littéraire Daniel Leuwers initiait l’aventure des livres pauvres avec sa première collection : Vice versa (comme pour souligner le va-et-vient entre poésie et peinture). Sous le qualificatif volontiers provocateur de pauvres, se cachent de petits livres d’artistes manuscrits par un poète faisant écho à l’intervention plastique d’un peintre ami. Cette collection unique est née de la rencontre de Daniel Leuwers avec le poète René Char qui, avec ses « alliés substantiels », les peintres Vieira Da Silva, Picasso ou Braque, réalisait ces livres de dialogue.

Si ces ouvrages de bibliophilie sont aujourd’hui des trésors jalousement conservés par de riches collectionneurs, l’ambition initiale de Daniel Leuwers était d’ouvrir largement le concept de livre pauvre aux poètes et artistes, en limitant le recours aux intermédiaires traditionnels du monde du livre : ni imprimeur, ni graveur, ni lithographe, ni relieur, ni éditeur. Une simple feuille de papier pliée est envoyée au poète qui, de son écriture manuscrite, dispose le titre, le texte, le colophon, le tout enluminé par l’intervention originale d’un plasticien : peinture, collage, dessin … Et de pauvre, le livre devient riche. Créés dans un nombre réduit d’exemplaires originaux, ces livres sont tous uniques.

 

EXPOSITION ARTS VISUELS à partir des poèmes de la revue d’art & de poésie RÉSURGENCES:

Des artistes s’emparent d’un poème de la revue et réalisent une œuvre plastique. Avec Pascale Raginis (peinture), Véronique Arnault et son atelier de peinture, Jeanne Savais (collages), Véronica Santamaria (gravure) et Marie Musseau (calligraphie enluminure). Galerie Rouge.

 

PROGRAMME :

VENDREDI 22 MARS de 18h30 à 20h.

18h30: REMISE DU PRIX POÉSIE DES COLLÉGIENS à ALBANE GELLE pour son livre CHER ARBRE – Ed.Esperluète.

En partenariat avec le collège des Goussons de Gif-sur-Yvette.

Les élèves de deux classes de 4ème encadrés par leur professeure de français Véronique Hottois, ont décerné le  prix poésie à ALBANE GELLE pour son livre « CHER ARBRE ». Rencontre et échange avec la poétesse animée par Jacques Fournier. Avec les questions et les lectures des collégiens. Suivi du pot de l’amitié. Grand salon – Entrée libre.

Cher Arbre, de Albane Gellé, éditions Esperluète, 2022. Albane Gellé nous propose trente-six portraits d’arbres de nos régions. Avec rigueur et sensibilité, elle s’adresse à chacun de ces arbres choisis avec soin et s’attelle à les décrire, à dresser un bref portrait de leur histoire, leur provenance, leurs vertus, les mythes associés… Cher Arbre plus d’infos

Les deux autres livres de poésie contemporaine francophone proposés

Atiku Utei, Le Cœur du Caribou de Rita Mestokosho, éditions Mémoire d’Encrier, 2023. Lauréate Prix littéraires du Gouverneur général 2023 – catégorie poésie. Finaliste Prix Voix autochtones  2023 – catégorie poésie publiée en français. Atiku utei, « le cœur du caribou », c’est la force d’un peuple et sa grande humilité. Les Innus ont marché à travers les tempêtes de la vie. Ils ont traversé des montagnes pour se nourrir de l’esprit du caribou. Ils puisaient en lui leur force, leur courage, leur savoir. Au son du tambour, l’appel de la forêt aiguise l’instinct. Atiku – plus d’infos

L’âpre beauté du paysage de Jeanne Bastide, éditions L’Aïl des Ours, 2022. L’âpre beauté du paysage, c’est une promenade. Dans le silence des pierres. Une flânerie à travers nuages. Une traversée du brin d’herbe et de l’anodin.… Une réflexion poétique pour confier que « L’homme n’est pas limité par sa peau – pas même par ses pensées. Il vit plus loin que lui-même… ». L’âpre beauté du paysage- plus d’infos

    

 

 

 

 

 

 

SAMEDI 23 MARS de 15h à 20h30.

15h: TRANSMISSION POÉTIQUE Lecture performance avec le poète ORCY DE TRAVERS. Orcy prend la parole, slame, déclame sur tout ce qui nous concerne au quotidien et d’une expression s’enchaînant à une autre il fait le portrait sensible de notre époque, et touche en plein cœur. Un extrait de ses vœux : « N’y allons pas par 4 chemins. Disons-nous nos 4 vérités entre 4 yeux, sans se couper les cheveux en 4… 2024, il faudra se saigner aux 4 veines, se mettre en 4, pour être tiré à 4 épingles pour manger comme 4. Il faudra faire les 400 coups pour vivre de 4 sous entre 4 murs ou vivre entre 4 planches; alors souhaitons nous une bonne année 2024 avant que ne reviennent toutes ces semaines des 4 jeudis où nous aurons les 4 fers en l’air pour monter les escaliers 4 à 4 vers l’année 2025. » Grand salon. Durée 1h.

 

16h : SOUS L’ODEUR DES TROÈNES – Éditions Unicités. Lecture musicale de et avec le poète HERVE MARTIN accompagné par la musicienne Laétitia Schneider au théorbe et à la guitare et de Sylvie Dadoun, lectrice. La lecture sera suivie d’un échange avec le public. Grand salon. Durée : 1h.

Les poèmes réunis en ensembles se développent dans une avancée cohérente. Nés d’une quête intérieure les poèmes, méditatifs, de Tribut et Auxiliaires Être partagent des paysages intimes parfois oniriques. Signes, figures, lueurs ou reflets apparaissent ici comme de premières traces dans la mémoire. Puis avec les ensembles suivants des ombres dans la ruelle s’incarnent et renaissent dans le livre. Les hommes et les femmes portent alors un nom, ont un corps ou exercent un métier. Des journaliers et des commis qui vont aux champs, un cantonnier, un mécano, des ouvriers et autres travailleurs dont le métier est généralement manuel. Un monde où l’exercice du travail pouvait être une manière d’apparaître au monde. Ces souvenirs nourrissent le livre mais au-delà, les poèmes sont un hommage à l’être humain prit dans les bouleversements de la vie. »Écrire au plus près de la mémoire, écrire le quotidien et les gestes, écrire les êtres au travail. Une œuvre qui témoigne d’une grande attention à l’autre et aux émotions que l’autre procure à l’auteur. Ce qui retient, c’est la présence de la lumière tout le long de ce livre ».

La ruelle

Te souviens-tu quand tu passais dans la ruelle

traversant et le soleil et l’ombre

embaumés de ces senteurs d’été

l’arôme des fleurs de troènes ? Te souviens-tu

de la promesse des jours heureux ?

Et de l’odeur encore des troènes ?

« L’odeur des troènes telle une madeleine de Proust. »

Hervé Martin est né à Igny dans un quartier près de la Bièvre. Il a passé son enfance dans ce quartier populaire où se côtoyaient ouvriers et travailleurs des champs. Les titres des premiers ensembles du livre, Tribut et Auxiliaires Être disent une relation étroite d’Hervé Martin avec le peuple de son enfance dans une relation parfois équivoque. Ces auxiliaires-d’être prennent progressivement apparence dans le questionnement intime qui fouille les souvenirs premiers. Avec les ensembles de poèmes Ombres dans la ruelle, Corps ou Métiers, ils renaissent dans le livre. Les ombres retrouvent des prénoms, les corps s’affairent à leurs occupations, les métiers renaissent par le geste dans l’épopée silencieuse de nos jours.

Où êtes-vous à présent / Je n’entends que l’écho de paroles qui reviennent / Et ne marche que guidé par l’appeau / qui m’attire m’égare / Brûlures des premiers temps / rugosité des jours / défaits par un filet de voix / qui s’infiltre /En moi demeure / la mémoire imparfaite et la clarté de l’ombre

« Écrire au plus près des hommes : Hervé Martin mène ce projet de livre en livre. Évoquer celui qui est au soir de sa vie, celui qui trouve un gite, ceux qui travaillent ou gardent quelque chose de l’enfance, sans oublier ceux qui subissent des insultes, l’exil et les inégalités. Rassembler tous ces êtres qui ont su donner de leur chaleur, à qui on a souri, ou à qui on a tendu la main, dans un même livre. » Note de Cécile Guivarch, poète.

« Écrire au plus près de la mémoire, écrire le quotidien et les gestes, écrire les êtres au travail. Une œuvre qui témoigne d’une grande attention à l’autre et aux émotions que l’autre procure à l’auteur. Ce qui retient, c’est la présence de la lumière tout le long de ce livre. Cette lumière : ce peu en chacun est pourtant si réelle. Il est toujours question d’avancer, de marcher, tendus vers la lumière (…). L’empreinte des vivants. Toujours avec ce regard d’enfant qui reçoit les fragilités du monde, de la vie. Des textes dédiés portant des prénoms dès le titre. Des corps, notamment au travail – souvent des travaux de campagne – mais aussi le maître ou le mécano, le facteur ou l’ouvrier. » Note Jean-Pierre Perret, poète.

Critique de La Quinzaine littéraire

Sous l’odeur des troènes – plus d’infos

Site Hervé Martin

 

 

 

17h: LE GRAND CYCLE DE LA VIE OU L’ODYSSÉE HUMAINELecture spectacle de et avec ALAIN MARC, poète. Musique électro-acoustique de Laurent Maza avec les peintures projetées de Lawrence. Véritable performance visuelle et sonore, ce poème est une odyssée moderne qui interroge nos vies contemporaines. « Un poème-cycle sur notre modernité, nos mythes, nos mystifications et nos mystères… Une très belle œuvre très bien servie par la musique de Laurent, l’oreille sensible, une vibration qui sous tend le Poème comme sa corde sensible… » Sylvie Dadoun. Grand Salon. Durée : 1h.

Vidéo du spectacle

Extraits audio du CD du spectacle

   

 

18h- INAUGURATION DE LA REVUE D’ART ET DE POÉSIE « RÉSURGENCES » SUIVI D’UN  APÉRO JAZZ:

MÉTAMORPHOSES POÉTIQUES Quand des artistes et des collectifs s’emparent d’un poème de la revue Résurgences, la musique, la danse, le théâtre, le chant résonnent. Avec Pascale Raginis (peinture), Véronique Arnault, Véronique Arnault peintre, l’Atelier Esquisses Atelier Esquisses animé par Véronique Arnault qui présentera une série de « livres pauvres », Jeanne Savais (collages), Véronica Santamaria (gravure) et Marie Musseau (calligraphie enluminure), Anne Rougée (théâtre), Anne Gadant et la Cie Koukou (danse), Ellyn Coraci et les élèves de 4ème du Collège des Goussons (musique), Rayan Othman et l’atelier théâtre d’improvisation théâtrale de Tapis Volant, Claudine Guittet comédienne avec Antoine Ladrette au violoncelle, Thomas Poudevigne et son atelier de chant, Alban Lebrun, comédien. 

Rendez-vous à l’accueil dans la rotonde puis laisser vous guider avec la Cie Koukou jusqu’à la Galerie Rouge puis au Salon bleu.

APÉRO JAZZ avec LA GITANE. La Gitane est un duo BLUE JAZZ où les cordes de piano résonnent tour à tour avec celles d’une guitare pour accompagner la voix chaleureuse et puissante de LA GITANE. Ils présentent une version acoustique en attendant la sortie de leur prochain album. Thèmes du répertoire jazz et compositions originales. Piano & Guitare : Alain d’Inca – Voix : La Gitane. Salon Bleu.

LIENS ÉCOUTE AUDIO LA GITANE :

Écouter La Gitane- Give A Chance

Écouter La Gitane – There’s A Light

     

 

DIMANCHE 24 MARS de 10h30 à 19h.

10h30: CHEMIN DE POÉSIESBalade en pleine nature, dans le parc du château, parce que les poèmes sont sur le chemin ! Apportez votre carnet et un crayon à papier. Jacques Fournier vous invite au gré de ses lectures à noter les mots, les poèmes ou des fragments qui vous viennent à l’esprit. A l’écoute de la Nature et des sensations, une balade pas comme les autres… Puis nous nous retrouverons pour un déjeuner partagé au Château. Réservation conseillée.

BILLETTERIE -RESERVATION

Jacques Fournier se définit comme col(l)ecteur de textes. Il monte des lectures pour et avec des comédien.nes (Marie-Christine Barrault, Daniel Mesguich, Lucienne Deschamps, Charles Gonzalès, Compagnie PMVV Le Grain de sable, Annie Mazetier, Benoît Lepecq, Véronique Helena Malvoisin, Micaëla Etcheverry …). Il a conçu les choix de textes et le montage des lectures, spectacles et conférences du catalogue de la compagnie à Hauteur 2 Voix / àH2V qu’il a co -créée. Il lit lui-même régulièrement en public. Par ailleurs, il collabore à de nombreux festivals (VoVf – Traduire le monde, Les Rencontres d’été, Altaleghje -Lire le monde, …). Il a été directeur de la Maison de la Poésie puis des Itinéraires poétiques de Saint-Quentin-en-Yvelines.

15h : ATELIER MARIONNETTES pour les enfants à partir de 7ans avec Alban Lebrun accompagné de Laurence Marlin. Atelier de fabrication de marionnette. Venez faire déborder votre imagination en fabricant une marionnette avec du papier journal et autres matériaux, et apprenez à la manipuler. Les participant peuvent partir avec leur création. Frais de matériel : 5 €. Salle La Tour d’Ivoire. BILLETTERIE –RÉSERVATION

   

15h :  LECTURE LE POEMIER MAGIQUE (Éditions La Route de la soie) de et avec MARIO  URBANET, poète. Mario Urbanet chante les mots, nous les offrant selon un léger vent de printemps un livre joyeux, un élan de bonheur. Patrick Bonjour les illustre avec justesse et une beauté incroyable. Ce livre est un bijou de «poésie illustrée».

Site Mario Urbanet

Le poèmier magique

Mario Urbanet : La famille de son père, venue d’Italie, parlait la langue du Frioul, celle de sa mère, le Français. La guerre, l’exode, l’occupation, ses années d’ouvrier du bâtiment, un fort engagement militant et citoyen lui ont appris l’essentiel sur la vie. Les livres lui en ont dit les valeurs. Après avoir quitté l’école à 14 ans, son instituteur, en lui ouvrant sa bibliothèque, lui inculqua la passion des mots. Elle lui est toujours vitale Il s’efforce de la faire partager. Par la parole, en présentant ses poèmes et ses contes dans les écoles, les médiathèques, les prisons, par ses spectacles et ses publications.

16h : VAGABONDAGE AVEC COLETTE Lecture spectacle montage et lecture de Colette Quarello, lectrice. Suivez la grande écrivaine Colette dans un itinéraire gourmand, vagabondez de texte en texte jusqu’à recomposer un tableau convaincant, riche en couleurs, saveurs et odeurs, de ce que fut la vie et l’œuvre de Colette. Grand Salon.

 

 

16h : LE CHÂTEAU DES MERVEILLES –  spectacle de poésie pour enfants de 7 à 97 ans.

Il était une fois une vieille femme bizarre qui habitait dans le château des merveilles. Elle avait deux très bons amis qui venaient tous les jours prendre le café et jouer de la musique. Ils parlaient une langue étrange « La Poésia ». Les poèmes se répondent et tissent ainsi un spectacle-poème. Retrouvez les poèmes de Desnos, Michaux, Anna De Noailles, et bien d’autres évoquant le printemps, l’amour, l’amitié… Avec Sylvie Dadoun, Alban Lebrun et Laétitia Schneider. Petit salon.

 

17h: LE CAFÉ POÉSIE – La scène est à vous ! Poètes soyez les bienvenus. Venez en toute simplicité dire, chanter, danser, jouer ! Vous pouvez vous emparer du thème du printemps des poètes « La Grâce » à votre manière ou vous en affranchir Site du Printemps des poètes – Suivi d’une auberge espagnole. Apportez  vos spécialités, on s’occupe de l’apéro. Grand Salon.

 

UNE LIBRAIRIE, DES ÉDITIONS SUR LE SITE DU FESTIVAL:

LIRAGIF

Découvrez la sélection de livres et d’albums de la LIBRAIRIE LIRAGIF sur le site du festival. Liragif c’est aussi le Festival VO-VF qui a lieu chaque année le premier week-end d’octobre.  Site Liragif

 

 

 

 

 

  ÉDITIONS  AU SALVART  –  créées par Hervé MARTIN à retrouver au Festival. 

En 1997 la revue de poésie Incertain Regard voyait le jour sous la structure associative éponyme avec la volonté de diffuser de la poésie contemporaine. 25 ans après, les éditions Au Salvart sont créées dans un même esprit de simplicité et de partage de la poésie. Une structure éditoriale à compte d’éditeur qui projette la parution de 2 à 3 livres par an. « En fidélité à l’enfance, les éditions portent le nom du chemin de traverse qu’enfants nous empruntions. Il côtoyait le potager de mon père et nous conduisait dans les champs et les vergers qui bordaient l’orée du bois. Tout en échangeant nos paroles ingénues et curieuses, il nous transportait du monde des adultes à celui de nos jeux et de nos rêveries. »

Site Editions Au Salvart

 

HORS LES MURS !

COLLÈGE DES GOUSSONS A GIF SUR YVETTE, EN AMONT DU FESTIVAL.

Dans le cadre du PRIX POÉSIE DES COLLÉGIENS des interventions ont eu lieu toute l’année dans les classes pour lire à haute voix la poésie, avec une comédienne.

HERVE MARTIN intervient en amont du festival pour lire sa poésie et rencontre des jeunes élèves de deux classes de 6ème et leur enseignante Emmanuelle Jais. Il animera un atelier d’écriture.

LECTURE POÉTIQUE ET MUSICALE A LA LIBRAIRIE LIRAGIF: jeudi 19 mars  salle de l’Orangerie à Gif. Un avant goût du festival en présence d’Hervé Martin.

BRIGADES POÉTIQUES à Chevreuse (78) les 27 et 29 mars. Laissez vous surprendre par la poésie !

Brigades poétiques-Médiathèque de Chevreuse

Brigades poétiques Ville de Chevreuse

TARIFS FESTIVAL :

ENTRÉE LIBRE :

Pour les expositions,  pour la remise du PRIX POÉSIE DES COLLÉGIENS.vendredi à 18h30, pour le CAFÉ POÉSIE dimanche à 17h et pour les jeunes jusqu’à 18 ans (sauf pour le Château des merveilles, tarif enfant : 8 €).

Entrée libre et gratuite jusqu’à 18 ans sauf le dimanche à 15h atelier Marionnettes (frais de matériel 5 €) et dimanche à 16h spectacle LE CHÂTEAU DES MERVEILLES  tarif enfant : 8 €).

ACHETER LA REVUE RÉSURGENCES :  13 € + frais de port 4 €- Revue offerte avec le PASS WEEK-END TP. Possibilité d’acheter et de réserver la Revue par la billetterie pour la retirer sur place au festival.  Pour la recevoir par courrier (voir frais de port), écrire à contact@tapisvolant.org

SPECTACLE A L’UNITÉ: 10 €

PASS JOUR Tarif plein: 15 €

PASS JOUR Tarif réduit : 12 €

PASS WEEK-END Tarif plein + REVUE OFFERTE : 25 €

PASS WEEK END Tarif réduit : 22 €

Tarif réduit : Demandeurs d’emploi, adhérents Tapis Volant, Étudiants.

RÉSERVER ET PAYER SUR PLACE:  contact@tapisvolant.org – Attention sur le lieu du Château pas de paiement par CB. Chèques et liquide accepté.

ACHETER ET RÉSERVEZ EN LIGNE : BILLETTERIE RÉSERVATION

 

VENIR AU FESTIVAL :

Le Château de Belleville : rue de la ferme de Belleville 91190 Gif-sur-Yvette. (quartier Chevry).

RER B direction St Rémy-lès-Chevreuse : arrêt Gif puis bus N°11 – arrêt Marché-Goussons.

Buvette et restauration sur place. Stand de vente de livres et d’albums.